On utilise le baume Pérou au cœur des orientaux pour accompagner les accords vanillés et boisés. Sa facette gourmande se marie parfaitement avec les accords chocolats et caramels. Ses notes plus cinnamiques et animales apportent une touche plus ronde aux tabacs et aux cuirs.

La récolte est pratiquée 7 mois dans l'année, avec un pic de production de décembre à mai pendant la saison sèche. Les collecteurs montent à plus de 20 mètres de haut avec une corde pour retirer l'écorce de l'arbre. La blessure est brûlée à l'aide d'un fagot enflammé afin de stimuler l'exsudation du baume. Les balsameros (récolteurs) accrochent des tissus au niveau de l'incision afin d'absorber le baume sécrété. Au bout de quelques semaines, les tissus gorgés de résine sont pressés puis filtrés.

Nous transformons nous-même le baume en huile essentielle dans notre centre de production à Séville par distillation sous vide. Les constituants principaux de l'huile essentielle de baume Pérou sont le benzoate de benzyle et le cinnamate de trans-benzyle.